Les enfants du Seigneur

France Ô, LCP, Planète+ Justice, RTS 60 min

Réalisation: Yasmina Farber
Auteurs : Anne Gintzburger et Yasmina Farber
Image : Franck Vrignon
Montage : Angelos Angelidis

Avec le soutien du CNC

Diffusions à partir du 14 novembre 2012

On compte plus de 300 000 enfants soldats qui combattent actuellement dans le monde : 100 000 en Afrique.
Depuis une dizaine d’années, les enfants soldats sont devenus les bras armés indispensables et la marque de fabrique des groupes rebelles qui sévissent dans la région des grands lacs, entre la République Démocratique du Congo, l’Ouganda et la République centrafricaine. Ainsi, 80% des troupes de la LRA (L’armée de Résistance du Seigneur) seraient composées d’enfants soldats, les petites filles enlevées étant destinées à être des esclaves sexuelles.
De Bangui à La Haye et de Washington à New York, ce film nous entraine sur les sentiers empruntés par les armées de gamins où se jouent chaque jour des drames d’une violence inimaginable… La réalisatrice est partie à la rencontre de Joseph Kony, un “Seigneur de Guerre”, poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité par la Cour Pénale Internationale. Son but ? Cerner le personnage et ses méthodes de gourou qui ont mis tant d’enfants au pas. Qui est vraiment ce chef de guerre qui, avec ses miliciens assoiffés de sang et de massacres, les “Tongos Tongos”, sillonne l’Afrique centrale en toute impunité depuis plus de 20 ans ? Comment vivent les victimes rescapées des crimes de Joseph Kony ? Les enfants soldats qui ont pu s’enfuir parviendront-ils à se reconstruire ?

Un commentaire pour Les enfants du Seigneur

  1. Je viens de regarder le reportage sur LCP: il est juste magnifique, tellement de choses qu’on apprend, des témoignages d’enfants poignants, et surtout le courage de tous ceux qui sont intervenus pour ce documentaire: des journalistes et cameramans qui se risquent dans une brousse et des villages en danger, qui risquent leur vie pour nous informer, le courage de ces enfants d’avoir fui et de nous dire ce qu’ils ont vécu et se reconstruire… comment ne pas se poser une question sur toute notre vie après ça ! Ce reportage me marquera à jamais, et encore un grand merci à toute l’équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.